LA NATURE EVOLUE AVEC ET MALGRE NOUS…

 In Uncategorized

LA NATURE EVOLUE AVEC ET MALGRE NOUS…

 

La nature est un système qui évolue constamment dans l’univers en corrélation avec les éléments extérieurs. Elle adapte son développement en fonction de l’environnement et de l’utilité de celui-ci en apportant des améliorations génétiques qui se transmettent dans le temps.

L’énergie de la nature est toujours constante et sa transformation pour suivre l’évolution imposée par les humains doit se faire de manière équilibrée pour que cela ne cause pas de dysfonctionnements.

Au niveau de la planète, il faut un certain nombre d’agents extérieurs pour casser ce système équilibré.

Aujourd’hui, la nature répond à la provocation de l’humanité qui a évolué trop rapidement en omettant de respecter les paliers indispensables à son évolution.

Depuis les années 1990, les humains ont maîtrisé les techniques permettant de tout créer et transformer très vite et le rythme de la nature s’est rompu.

Malgré tout, elle tente de retrouver sa place à chaque fois. Mais le fait d’ajouter constamment des obstacles sur son parcours l’oblige à les franchir le plus souvent de manière violente.

Alors, elle intègre cette pression dans son mode de fonctionnement jusqu’à son point de rupture : provoquant des tremblements de terre, des tsunamis, des inondations…

Si on ne peut pas faire reculer la nature, puisqu’on ne peut pas revenir en arrière, cette grande évolution est-elle réversible ?

La plupart des évènements négatifs actuels sont directement liés à notre façon de vivre.

Par exemple, malgré la réduction de la pollution globale de l’eau et de l’air qui est le résultat direct de l’arrêt, depuis le 16 mars 2020, des activités humaines habituelles provoquées par l’épidémie de COVID 19, le réchauffement climatique ne s’est pas arrêté pour autant. C’est même le mois le plus chaud enregistré depuis ces dernières années.

https://bit.ly/3cvZgwB

 

Il n’y a pas d’indication que la température a baissé ou arrêtera d’augmenter malgré le changement de fonctionnement actuel de l’humanité car on ne connaît pas le coefficient de transformation probable : il n’existe pas à ce jour car la situation est inédite.

Pour cela il faudrait un changement global et radical, pas seulement local.

Prenez l’exemple du pain. Composé d’eau, de farine et de levure il se transforme en pain après cuisson. Et même si on le replonge dans l’eau, il ne retrouvera jamais son état initial… il ne restera qu’une pâte informe et indigeste.

Si l’humanité veut continuer à vivre elle devra intégrer la théorie de l’évolution suggérée par Charles Darwin. D’après lui, toutes les espèces, animales comme végétales ou même bactériennes, sont en perpétuelle transformation. Cette évolution au cours des temps géologiques – milliers à millions d’années – provoque l’apparition de nouvelles espèces, mais aussi la disparition d’autres.

L’espèce qui survivra sera celle qui s’adaptera à la nature et à son rythme. Et non l’inverse. Et il faut, pour cela, beaucoup de temps.

Articles récents

Leave a Comment

Contactez-nous

Envoyez-nous un message et nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Not readable? Change text. captcha txt